"VOIR CE N'EST PAS CROIRE RESSENTIR C'EST CROIRE"
HISTORIQUE DU KICK-BOXING
Affiliation et membre du CNOSF N° 14 81 1605 .

 

Un sport de combat né à Tokyo. Ce sport de combat pieds – poings est né au Japon après les jeux Olympiques de Tokyo en 1964 avec le coup de genoux direct (sans saisie).

Le Kick-Boxing nécessite une maîtrise totale et est reconnu comme un sport à part entière.

Il est validé par une fédération agrée, la FFSC / DA représenté par des Equipes de France et pratiqué par une multitude de clubs. Les rencontres sont régies par des catégories de poids et de participants (amateurs, professionnels).

Le pratique du Kick-Boxing nécessite un contrôle de soi parfait, une énergie et une concentration colossale. La puissance et parfois la peur ou l’agressivité sont canalisées et maîtrisées. C’est un sport complet où l’on apprend à se dominer et qui donne une image différente du « contact » que l’on peut avoir avec les gens. En combat, l’autre, bien sûr, est perçu comme un adversaire, mais avec respect et l’attention portée à son maximum. Les jeunes d’aujourd’hui ne s’y sont pas trompés et s’enthousiasment pour ce sport.

Du fait que le Kick-Boxing provient de la fusion de deux arts anciens : la boxe anglaise et le karaté kyokushinkai, il apparaît comme un sport du futur, adapté à l’évolution de notre société et au besoin d’expression de notre jeunesse.

Elle y voit un moyen de communication où chacun peut trouver sa place et s’épanouir.

les disciplines associees

 

Cardio Kick-Boxing
Améliore et développe le potentiel cardio-vasculaire des usagers, en utilisant un support musical.
Fait venir au Kick-Boxing des pratiquants qui redoutent les sports de combats et notamment des femmes.
Les enchaînements sont travaillés sur un rythme musical en plus de la coordination.

Kick-Boxing Défense
Cette discipline représente une orientation spécifique, non compétitive, visant à permettre à tous d'être à même d'assurer la défense de soi-même ou d'autrui.
Chacun devant faire usage de ses capacités acquises dans le cadre de la légitime défense.

Kick-Boxing Light
Assaut jugé uniquement sur la technique. Une protection totale est obligatoire en compétition.
C'est une forme de rencontre à la touche où toute puissance des coups et de recherche du KO est INTERDITE.

 

K1 Rules

 

Le « K1 rules » de la FFSCDA, en tant que discipline délégataire, s’appuie sur les règlements du K1 rules de la WAKO, en tant que Fédération Internationale de référence.

- Ainsi, la tenue obligatoire est le short (+ brassière féminines).
- Les « low kick » sont autorisés et les coups de genoux directs également.
- Les saisies sont également autorisées au niveau du cou, mais uniquement dans le but de donner un coup de genou. Un seul coup de genou par saisie et par boxeur est autorisé. La saisie doit durer moins de 5 secondes.

Pour pratiquer le K1 rules il faut être licencié à la FFSCDA, et satisfaire aux examens médicaux d’usage.

 

TOUS LES DIPLOMES ATTRIBUES SONT SOIT RECONNUS DANS LE PAYS PARTENAIRE SOIT RECONNUS EN FRANCE PAR LE MINISTERE DES SPORTS.

compteur internet